La norme penelop

Protocole Etendu et Normalisé d'Echanges en Ligne pour les Opérations Patrimoniales.

 

La norme penelop s'est très vite positionnée sur le marché, dans un contexte de développement des échanges dématérialisés et d'augmentation considérable des flux et des données à véhiculer. 

Constat.

  • Le volume des échanges de données croît chaque année.
  • Un besoin de sécurisation des échanges qui ne cesse d'augmenter.
  • Une perte de temps et d'efficacité dû aux ressaisies fastidieuses (qui sont inévitablement sources d'erreurs).

Objectifs.

  • Offrir un cadre aux échanges des données entre assureurs et intermédiaires.
  • Transmettre régulièrement des états de situation de comptes, ainsi que des comptes rendus d'opération.
  • Disposer d'une interface normalisée et mutualisée entre producteurs et consommateurs des données.
  • Avoir une meilleure information : plus fiable, plus complète, plus précise.
  • Donner un meilleur conseil.

La norme penelop est une solution qui permet de standardiser les formats de fichiers et de renforcer de façon significative leur homogénéité et leur fiabilité. Elle est produite et envoyée par le teneur de comptes à destination d'un client, ou d'un intermédiaire financier, intervenant dans la commercialisation ou la gestion des contrats.

Avec elle, vous allez pouvoir renforcer l'intégrité et la fiabilité des données transmises par les assureurs et donc améliorer et faciliter l'agrégation des comptes de vos clients. Elle est un véritable gain de temps et d'efficacité au quotidien !

 

Les échanges de flux entre les acteurs :

 

norme penelop 3

 

 

 

 

Les bénéfices de ces échanges.

  • Fiabilité, intégrité, confidentialité et traçabilité des données.
  • Gain de temps sur le traitement des commissions et des données.
  • Une meilleure vision des fonds d'investissements.
  • Des conseils performants et qualitatifs envers les clients.

 

Penelop : un ensemble de 142 règles métiers.

Ces règles ont permis d'améliorer notablement la qualité des données transmises :

  • Principalement sur la valorisation des situations.
  • Principalement sur la cohérence des opérations.

Exemples de règles appliquées et régulièrement déclenchées :

  • Incohérence entre quantité, cours et montant d'une ligne de portefeuille.
  • Incohérence entre le montant brut, les frais et le montant net d'une opération.
  • Incohérence entre la somme des détails d'une opération et le montant global.
  • Incohérence entre une date d'opération et les dates d'ouverture ou de fermture du contrat.
  • Incohérence entre le type de l'opération et son sens.
  • Incohérence de la date de naissance d'un souscripteur avec la durée de vie d'un humain.